Trouver le bon psychologue sur Marseille

Se faire accompagner, mais par qui ? 

Si vous vous demandez comment trouver un bon psychologue sur Marseille, voici quelques conseils ! Bien souvent, lorsque l’on entreprend d’aller voir un psychologue il n’est pas rare qu’on se tourne vers le premier venu. En effet, l’idée selon laquelle un thérapeute se choisi est bien mal acquise. La plupart du temps, on est très peu informé sur ce sujet. Et du coup on est amené à choisir un professionnel sans vraiment prendre le temps de se renseigner sur sa pratique. Or, il existe beaucoup de spécialités différentes au sein de ce corps de métier. De plus, chaque thérapeute travaille avec sa propre sensibilité. Par conséquent, faire son choix peut s’avérer délicat car vous êtes un peu comme un petit poisson nageant dans un océan de possibilités.  C’est pourquoi nous allons vous donner des conseils pour trouver le bon psychologue, celui qui vous accompagnera au mieux.

Qu’est-ce qu’un bon ou un mauvais psychologue ?

A priori, chaque psychologue travaille avec sa propre sensibilité, avec sa personnalité. Il n’y a pas deux professionnels qui soient équivalent. Ainsi, définir dans quelles mesures un professionnel est bon ou non dans son domaine relève de notre propre subjectivité. Cependant, même s’il n’y a pas un cahier des charges qui sanctionne le travail du thérapeute, on peut néanmoins dégager quelques critères essentiels qui doivent vous alerter.

Un bon psychologue c’est donc celui qui :

Comment bien choisir un psychologue sur Marseille ?
Comment choisir le bon psychologue sur Marseille – Quelques conseils !

Celui qui prendra le temps de vous expliquer sa manière de fonctionner. En effet, il est important que le psychologue que vous choisirez pose un cadre de travail afin que vous sachiez à quoi vous attendre. La pratique peut diverger selon le professionnel. Mais dans l’absolu, il doit au moins vous informer sur la manière dont il organise sa séance, sur la fréquence à laquelle il estime que vous avez besoin de venir, ainsi que sur la question de la fin du suivi. S’il ne vous en parle pas, n’hésitez pas à vous renseigner sur son référentiel théorique ; en somme, avec quel outil thérapeutique travaille-t-il ?

Celui qui vous écoutera. Certes, cela peut paraitre bête à dire mais c’est une des missions principales du psychologue : savoir écouter. Si vous vous retrouvez face à un professionnel qui égrène un ensemble de question de manière très rigide. Et si cela rend votre échange confus ou haché, c’est probablement que son écoute n’est pas la meilleure. A cet égard, si vous sentez que vous perdez le fil de votre propos, ou pire qu’on vous coupe la parole ou la pensée durant le développement de vos idées, c’est que ce thérapeute n’est pas le bon pour vous.

Celui qui ne vous jugera pas, si ça arrive, fuyez absolument ! D’abord, un psychologue est censé vous mettre en confiance. Il doit vous mettre à l’aise, et il ne doit jamais rien forcer chez vous. De plus, il doit rester neutre et bienveillant. Lorsque vous lui exprimerez vos ressentis, si vous voyez votre interlocuteur écarquiller de grands yeux, réagir à chaud, c’est peut-être qu’il porte une opinion sur ce que vous êtes en train de lui partager. Dans ce cas là n’hésitez pas à mettre fin à l’entretien.

Celui qui ne nous vous obligera pas. Par exemple, il ne doit pas vous imposer la fréquence des séances. Evidemment, il peut vous faire une proposition à ce sujet, par rapport à ce qu’il estime le plus pertinent pour améliorer votre situation. Si vous vivez ce moment comme une injonction, c’est probablement que ce professionnel manque d’empathie et de subtilité. 

Par ailleurs, Il ne doit pas vous maintenir dans une relation de dépendance, bien au contraire. C’est-à-dire qu’il ne doit pas se rendre irremplaçable. Si vous sentez une forme de toute puissance chez lui, si vous avez l’impression qu’il semble détenir la vérité (un savoir) ou qu’il vous comprend mieux que vous, c’est encore mauvais signe !

Celui qui ne donnera pas dans le conseil. Il ne doit pas vous donner des conseils en vous expliquant ce que vous avez à faire. Les réponses à vos questions et les solutions que vous venez chercher sont, en fait, à l’intérieur de vous. En somme, ce n’est certainement pas le psychologue qui sait mieux que vous. La recherche de solution doit relever d’un travail de coopération, de co-construction entre vous. En aucun cas votre thérapeute ne détient un quelconque savoir ou une quelconque vérité sur vous.

Chercher le bon psychologue sur Marseille : Les annuaires en ligne :

Les annuaires en lignes sont la pour vous aider à trouver le bon psychologue !
Les annuaires en ligne pour chercher un bon psychologue à Marseille – Quelques conseils !

Pour vous aider à trouver un bon psychologue sur Marseille, il existe des annuaires en ligne sur lesquels sont inscrits les professionnels, monpsy.psychologies.com est très sérieux et bien référencé. Sur Psychologue.net vous pouvez trouver un professionnel en réalisant une recherche par mot-clef. Doctolib est également un annuaire très bien fait qui propose en outre la prise de rendez-vous en ligne et la consultation en visio.

Bien souvent, le thérapeute renseigne une fiche et vous aurez donc accès à certaines informations. Essentiellement ses coordonnées, son numéro d’immatriculation professionnel, les heures d’ouverture, le tarif des consultations, et éventuellement ses diplômes et son expérience.

Par ailleurs, renseignez vous bien sur les différences entre psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychopraticien, psychanalyste, coach de vie. Cela vous évitera perte de temps et déconvenue.

Nos conseils :

En premier lieu, n’hésitez pas à lui poser des questions sur sa pratique, son cursus. Intéressez vous également à sa sensibilité professionnelle. Pourquoi faire cela ? Simplement parce qu’il existe beaucoup de spécialités différentes en psychologie. Par conséquent, avant d’entreprendre une thérapie, il est important de savoir si l’on se sent à l’aise avec le type de travail que nous propose ce thérapeute. Par exemple, si vous êtes réfractaire au concept de l’inconscient, inutile de débuter une psychanalyse. Optez plutôt pour une thérapie brève, telle que la PNL, l’hypnose ericksonienne ou encore l’EMDR.

Voici quelques conseils pour trouver le bon psychologue !
Bon psychologue sur Marseille – Quelques conseils !

Après vous être fait une idée de sa manière de fonctionner, il est important d’écouter son propre ressenti par rapport à votre échange. En effet, un certain feeling, une affinité doit passer entre vous. Si au contraire, les propos de ce psychologue ne résonnent pas en vous, s’il apparait trop distant, ou bien si vous vous sentez simplement mal à l’aise avec lui, alors il est inutile de vous engager dans une thérapie. En d’autres termes, surtout écoutez vous !

Portez attention à son éthique professionnelle. Avant tout, le professionnel doit être honnête, transparent. S’il ne se sent pas capable, pas armé pour vous aider, il devrait vous le dire. Aussi, soyez vigilant au dépassement de cadre de la séance. C’est-à-dire, demandez vous si le psychologue sort parfois de son rôle ou non ? Par exemple, son discours sonne-t-il comme celui d’un ami, est-il trop familier avec vous, est-il exagérément gentil et protecteur, est-il dans le conseil ou dans le coaching ? Surtout désidéalisez le !

Dernièrement, prenez garde au discours trop directif ou aux faiseurs de miracles. Le professionnel qui vous dira qu’en tant de séances vous commencerez à aller mieux, et qu’après tant de séances supplémentaires, votre problème aura disparu sera une option à éloigner. En effet, personne ne peut prédire combien de temps vous aurez besoin pour aller mieux. Méfiance donc par rapport aux discours un peu trop commerciaux. Dans cette même veine, éloignez vous d’un psychologue qui ferait jouer votre culpabilité si vous lui faire part de vos doutes quant au travail que vous faites avec lui.

Pour résumer, trouver un bon psychologue c’est : faire fonctionner son esprit critique (désacraliser la rencontre, mettre en question son offre et son discours), et être à l’écoute de sa propre sensibilité (en aucun cas un thérapeute ne doit vous faire vivre une violence psychologique).

J’espère que tous ces conseils vous aideront au mieux à trouver le bon psychologue pour vous.

Thomas KINEIDER